Actus & Événements
Produits & Services, Savoir-faire

La fauche et le mode de récolte sont essentiels pour produire des balles parfaites

Déposer le fourrage sur toute la largeur de la faucheuse ou directement en andain ? La première méthode est plus fréquemment pratiquée, mais la dépose en andain est de plus en plus populaire en raison des espèces fourragères et des variations climatiques. Le choix du mode de dépose du fourrage doit tenir compte des conditions rencontrées lors de la fauche.

Passion for Bales - Mowing and crop collection

Idéalement, la fauche doit s’effectuer juste avant l’épiaison [1]. L'herbe a alors une teneur en fibres brutes de 22 à 25 % par kg de matière sèche. Ce taux peut augmenter de 3 à 8 grammes par jour dans la phase de croissance. Avec une teneur en cellulose plus élevée, la digestibilité de la matière organique diminue, le VEM est alors plus faible [2]. Pour une maturation optimale de l'herbe, le sol et la plante doivent être aussi secs que possible. S'il a plu ou s'il y a encore beaucoup de rosée, il est préférable d'attendre un peu avant de faucher. Si vous récoltez une herbe trop humide, cela se fera au détriment de sa conservation et de son appétence. Une teneur en matière sèche de 35 à 45 % est optimale pour une bonne conservation et une alimentation correcte du troupeau [3].   

Une hauteur de fauche plus élevée pour limiter l’introduction d’impuretés

Pour une repousse optimale de l'herbe, le chaume doit avoir une longueur d'environ 8 centimètres après la fauche. Si les conditions sont irrégulières, une longueur de chaume de 9 centimètres est une bonne option. Il faut éviter de faucher trop ras, car la teneur en impuretés dans le fourrage  pourrait alors augmenter. La présence d'une grande quantité d’impuretés dans la balle entraîne également une lente baisse du pH durant la fermentation. Et, un pourcentage trop élevé de cendres brutes favorise le développement d'acide butyrique, dégradant à la valeur nutritive du fourrage enrubanné. 

Régler le matériel de récolte pour former un andain régulier

Il est conseillé de régler les machines utilisées pour la récolte sur une surface plane [4], dans la cour de la ferme par exemple. Ainsi, vous pouvez rapidement contrôler si les dents du faneur ou de l’andaineur sont positionnées à la bonne hauteur et si elles ne sont pas endommagées. Pour les faucheuses, vérifiez la pression au sol, l'attelage et les couteaux. Ajustez les réglages dans le pré.

Tirer le meilleur parti de la presse

La forme et la largeur de l’andain sont essentielles pour tirer le meilleur parti de la presse. La forme idéale de l’andain est rectangulaire [5] et régulière sur toute la largeur. Ainsi, la chambre de pressage sera remplie uniformément, même sur les côtés. Un bon remplissage signifie moins d'air dans la balle et donc une meilleure conservation du fourrage. Un avantage supplémentaire est que la presse est alimentée par un flux de fourrage régulier sur toute la largeur et que sa capacité est ainsi maximisée.

La largeur d'andain adaptée à la presse est d'environ 150 cm. En fonction de la largeur de ramassage du pick-up et des conditions, par exemple lors du pressage en pente, il peut être nécessaire de réaliser un andain plus étroit pour assurer une formation optimale des balles.  

 

[1] Vakblad Elite, April 2020, ‘10 tips voor goed kuilgras’

[2] Koeien & Kansen rapport 25 ‘Bemesting en kwaliteit graskuil’ p. 12

[3] Koeien & Kansen report 25 ‘Bemesting en kwaliteit graskuil’ p. 17

[4] Élevage responsable : https://verantwoordeveehouderij.nl/show/Controleer-nu-uw-machines.htm

[5] Veehouderij Techniek, March 2019, ‘Cirkelhark afstellen; schoon harken in mooi zwad’

 

Autres Actus

Toutes nos actus