Actus & Événements
Savoir-faire

Le sol, un milieu vivant à entretenir

Le sol est un milieu complexe. Pour qu’il soit résilient et qu’il subvienne aux besoins des cultures, le sol doit abriter une vie biologique, diverse et nombreuse.

L'importance des sols en TCS

Loin d’être un milieu inerte, le sol abrite une vie considérable, avec des micro-organismes (bactéries, champignons…) et des macro-organismes (vers de terre, insectes…). 

Un sol ne vit que lorsque ces organismes vivants et des matières organiques s’ajoutent aux minéraux. L’activité biologique des sols a un rôle capital pour sa structuration et son aération. Par exemple, les lombrics assurent un brassage de la terre, qui améliore la structure en profondeur. Les micro-organismes recyclent la matière organique et assurent la cohésion entre les particules du sol. Un sol avec une bonne richesse biologique sera donc moins sensible à l’érosion, au tassement, à la battance. 

TCS - le sol un milieu vivant

Il présentera également une meilleure rétention de l’eau. La macro-faune, comme les vers de terre, sont des partenaires indispensables pour améliorer la structure du sol. En effet, leurs galeries favorisent la circulation de l’eau. 

La vie biologique du sol est aussi essentielle pour la nutrition des cultures. Les différents organismes décomposent la matière organique. Par exemple, les vers de terre consomment de la cellulose, les champignons vont s’attaquer à la lignine. L’ensemble de ces actions permettent la minéralisation de la matière organique et donc, la diffusion d’éléments nutritifs assimilables par les plantes. Les micro-organismes forment autour des racines une sorte de film, la rhizosphère. C’est à ce niveau qu’ont lieu les échanges d’éléments nutritifs entre le sol et les plantes. Plus un sol est riche en matière organique, plus il sera favorable à la croissance des cultures.

ACCÈS AU GUIDE

Faire les bons choix techniques

Le choix de ses pratiques culturales, en termes de rotations comme de modalités de travail du sol, a un impact fort sur la vie biologique de ses sols. 

Les rotations courtes avec un travail intensif du sol mettent à mal la biodiversité et l’équilibre du sol. Les outils de travail du sol ont tendance à organiser le sol en couches horizontales successives, qui font barrière à la bonne circulation de l’eau et des éléments minéraux, ainsi qu’à la croissance racinaire. 

Au contraire, les Techniques Culturales Simplifiées sont reconnues pour améliorer la fertilité d’un sol en redynamisant son fonctionnement et sa vie.

L’absence de labour concourt à augmenter la teneur en matière organique dans les horizons de surface, ce qui améliore la stabilité structurale et favorise la biodiversité du sol. Elle évite aussi la perturbation du milieu de vie des micro-organismes. 

La présence de couverts et de résidus de cultures est aussi un plus pour cette biodiversité, en leur assurant des ressources alimentaires et en préservant l’humidité du sol.

Se lancer dans les Techniques Culturales Simplifiées 

Cultiver tous les intérêts des couverts 

 Couverts et de résidus de cultures en TCS
Connaitre son sol

Pour prendre les bonnes décisions techniques, il est important de connaitre les caractéristiques de ses sols. Une analyse en donnera les paramètres physiques et chimiques mais aussi la teneur en matière organique.

La matière organique est la matière spécifique aux êtres vivants, qu’ils soient végétaux ou animaux.
Elle est riche en carbone, azote, hydrogène et oxygène. 
On y trouve cinq principaux macroéléments (S, P, K, Ca et Mg) et une vingtaine d’oligoéléments (Cu, Fe, Zn, Co, Mo, etc.) présents à de faibles concentrations (moins de 0.1 % de la matière sèche).
L’analyse de la teneur en matière organique et le calcul du rapport C/N évalue la capacité de la matière organique à se décomposer plus ou moins rapidement afin d’être assimilable.

 Connaitre son sol TCS

Pour avoir une indication de la vie biologique de votre sol, tentez le test du slip. Pendant 2 à 3 mois, enterrez un slip en coton à 15 cm de profondeur. Sa dégradation est un indicateur de l’activité biologique et de son efficacité dans la décomposition de la matière organique.
Il peut être intéressant de comparer la dégradation dans des parcelles aux conduites différentes.

Un sol sain a : 

  • Une porosité homogène,
  • Un taux de matière organique élevé,
  • Est riche en carbone,
  • A une vie biologique intense, 
  • Une bonne structure (absence de tassement, de semelle de labour).
     

Tout savoir sur les couverts végétaux - télécharger le guide

Autres Actus

Charrue monoroue MULTI-LEADER XT élue FARM MACHINE 2022
29 mars 2022 Produits & Services

MULTI-LEADER XT élue "FARM MACHINE 2022"

La nouvelle charrue semi-portée monoroue MULTI-LEADER XT a convaincu le jury d'expert "FARM MACHINE 2022" dans la catégorie travail du sol !...

Semoir de précision modulant la dose selon une carte de préconisation
25 mars 2022 Produits & Services

Semis monograine : pourquoi moduler la dose ?

Grâce à la modulation de semis rang par rang, la densité de semence varie en selon les hétérogénéités du sol. Quels sont les avantages de la...

Toutes nos actus